24/11/2004

Elle est venue, déposer ses fleurs,Je l'ais vu, venir, et p


Elle est venue, déposer ses fleurs,
Je l'ais vu, venir, et pleurer,
Tendre fille avec tant de coeur,
Personne ne pourras l'arreter...

Elle est dans cet endroit,
Pour on ne sait qui,
Pour on ne sait quoi,
Et elle maudit sa vie...

Elle, si jolie et si pur,
Ce paysage, est si sombre,
Qu'on ne voit aucune ombre,
Qu'on ne voit aucun murs.

Malheureusement...
Ses fleurs était pour elle...
Car c'est sur sa tombe...
Où on la retrouver en sang...
Et c'est sur sa tombe...
Qu'elle a ue ses ailes...

MeLLi...


22:13 Écrit par Melly | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Mon monde ne tourne pas rond...Mes chemins n'ont pas de fins


Mon monde ne tourne pas rond...
Mes chemins n'ont pas de fins...
Ils sont, beaucoup trop long...
Et surtout, ils ne mènent à rien...


Juste pour dire, dans ce poème...
Que jamais je ne sème...
Je n'ais pas d'avenir, pas d'idées...
Même pas l'envie de rester...

Je marche et parfois je cours...
Mais les gens sont trop sourd...
Mes pleurs sont beaucoup trop lourd...
M'etteindre ? Je serais alors pour...


Tomber dans un sommeil eternel...
A ne voir que arc-en-ciel...
A ne voir que de ciel si bleu, si pastel..
Et de si belles peintures d'aquarelle...


Si je te dis aujourd'hui...
Que je sais que c'est fini...
Alors laisse moi partir...
Laisse moi mourir...


MeLLi

22:11 Écrit par Melly | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Tu DiSaIs M'AiMeR,MaIs Tu As FinIs PaR Me TueR,En PaRtAnT Lo


Tu DiSaIs M'AiMeR,
MaIs Tu As FinIs PaR Me TueR,
En PaRtAnT LoIn De MoI,
En Me LaIsSaNt SeUle, SaNs ToI...

Je Me RaPPeLLeRaIs AlOrS,
De CeS InStAnTs D'AmOuR,
LoIn, TrèS LoIn De La MoRt,
Et TrÈs PrOcHe Du "PoUr ToUjOuRs"...

CeS JoUrS Où Tu Me DiSaIs "Je T'AiMe",
QuE Tu VoUlAiS ToUt De MoI, Et PluS MêMe,
Je VoUlAiS, AvEc ToI, BâTiR MoN AvEnIr,
Et ToI, Tu VoUlAiS AvEc MoI, MouRiR...

Je Me DeMaNdE PoUrQuOi Je PlEuRe,
PoUrQuOi J'Ai, à PrEsEnT, Si PeUr,
Et AuSSi, PoUrQuOi J'EpRoUvE TaNt De HaIne,
AlOrS QuE Je T'AiMe Et QuE J'Ai TaNt De PeIne...

Ma ViE N'a PlUs De SenS, SaNs ToI.
Ma ViE N'a PlUs AuCuN GoUtS, SaNs ToI.
Ma ViE EsT FaItE de SoUfFrAnCe, SaNs ToI.
Ma ViE Ne VaUt plUs Le CoUp... SaNs ToI.

AlOrs, Tu SaIs... Tu M'As AbAnDoNNé,
AlOrS, MaInTenAnT Je PeUx T'OuBlIer,
PaRcE QuE AuJouRd'Hui, Je SuIs PaRtI,
De Moi... S'eN EsT... FiNi...

© Tous droits réservés à MeLLi MoN-PeTiT-BB ®


22:09 Écrit par Melly | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'amour, un sentiment si doux..._________________ Si beau...

L'amour, un sentiment si doux...

_________________ Si beau...
___________Mais si cruel....

Sentiment dit Eternel...
Sentiment dit couleur pastelle...
Sentiment couleur arc en ciel...
Peinture d'aquarelle...


On le crois si tendre, et si mystérieux...
Il rend les gens, pourtant si heureux...
C'est pour cela, que personne n'a peur...
Et que personne ne s'occupe des heures...

Aimer c'est souffrir en silence...
Aimer c'est une part de souffrance...
Aimer c'est une vie pleine de joie...
Mais l'amour est faite, elle aussi, de lois.

MeLLi

22:08 Écrit par Melly | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/11/2004

.-:*`*:-..-:*`*:-.YoU AnD Me .... ThAt'S aLL.-:*`*:-..-:*`*:-.


Je t'ais livré mon coeur,
Je t'ais donner mes heures,
J'ai oublier mes maheurs,
J'ai appaiser mes peurs,
J'ai gagner du bonheur,
Tes bras sont ma demeure...

Et aussi...
C'est avec moi que tu meurs,
Et avec toi, je finirais ma vie...

MeLLi


12:20 Écrit par Melly | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

On ecrit sur les murs

On écrit sur les murs
Le nom de ceux qu'on aime
Des messages pour les jours à venir
On écrit sur les murs
A l'encre de nos veines
On dessine tout ce que l'on voudrait dire

On écrit sur les murs
La force de nos rêves
Nos espoirs en forme de graffitis
On écrit sur les murs
Pour que l'amour se lève
Un beau jour sur le monde endormi

12:20 Écrit par Melly | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Caresse sur l'océan

Caresse sur l'océan
Pose l'oiseau si léger
Sur la pierre d'une île immergée
Air éphémère de l'hiver
Enfin ton souffle s'éloigne
Loin dans les montagnes
Vire au vent tournoie déploie tes ailes
Dans l'aube grise du levant
Trouve un chemin vers l'arc-en-ciel
Se découvrira le printemps
Calme sur l'océan.

12:19 Écrit par Melly | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |